«PLANCHE DE SALUTS & PLANCHE DE CONTACTS», COMME UN CHEVEU DANS LE BLOG

Les souvenirs adorent nous prendre par surprise…

Je m’étais promis de commencer l’histoire par ses tout débuts, de vous raconter pourquoi et comment je n’étais pas devenu photographe tout en prenant goût à la photographie, mais j’en avais été détourné par Bernard Perrine et voilà qu’Hervé Le Goff vient m’en distraire à son tour avec un e-mail me rappelant à son bon souvenir.

Le jeune journaliste que j’ai connu à ses débuts, voilà plus de trente ans, a fait du chemin, bien sûr. J’ai suivi son parcours de loin, et lu en tout cas, son livre sur l’ami Gassmann, le fondateur de Pictorial Service.

Il se pourrait bien que ce mail d’Hervé me pousse à brûler les étapes et à vous raconter les choses par la fin.

Ce blog dans lequel, il apprend que je me lance (il n’ose pas me dire : «bien sur le tard»), lui a donné l’envie d’aller se replonger dans sa collection des numéros de ce PHOTO JOURNAL « qui lui avait mis le pied à l’étrier ».

En apprenant qu’au cours de mes tribulations, j’avais perdu les exemplaires qui me restaient de ce magazine, Hervé me propose gentiment de m’adresser ceux qu’il gardait en double.

«Et en attendant, «voici par e-mail,» – me dit-il (histoire de me rafraîchir la mémoire), «l’édito du numéro UN. («collector»)

En relisant cet éditorial écrit voilà 35 ans, je trouve que mes écrits d’alors n’avaient pas pris le coup de vieux que je craignais. A vous d’en juger…

PHOTO JOURNAL était le nouveau magazine que nous devions créer, Walter Carone et moi, à la demande de Denis Jacob, grand patron de la Presse au sein du Groupe Hachette. Cela se passait en 1979. Le premier numéro sortit en septembre.

Plus de douze ans après, Walter et moi nous retrouvions face à face. Comme au temps de cet été 1966, où, lors de vacances familiales en Corse, celui dont j’étais depuis peu le beau-frère, me demandait si je voulais bien être, entre deux projets de cinéma, longs à se concrétiser, son interlocuteur, son « sparring partner », pour le projet du magazine de photo qu’il avait en tête et dont la devise était pour lui : « les professionnels au service des amateurs ». Tout un programme.

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

165-2Kurdistanphoto