«DOCS & ARCHIVES», KEÏICHI TAHARA, RENÉ BURRI

Je recevais souvent de lui, de l’autre bout du monde, des cartes postales me disant, entre deux escales, qu’il pensait à moi ou pour me rappeler le riz basmati de notre dernier dîner dont il était friand ; ses cartes postales étaient la plupart du temps, celle d’une de ses photographies dont il s’était amusé à faire des collages. Sa petite trousse de bricolage ne le quittait jamais. Il en sortait en cas de besoin, des ciseaux, de la colle, des crayons, des feutres de couleur.

Je recevais souvent de lui, de l’autre bout du monde, des cartes postales me disant, entre deux escales, qu’il pensait à moi ou pour me rappeler le riz basmati de notre dernier dîner dont il était friand ; ses cartes postales étaient la plupart du temps, celle d’une de ses photographies dont il s’était amusé à faire des collages. Sa petite trousse de bricolage ne le quittait jamais. Il en sortait en cas de besoin, des ciseaux, de la colle, des crayons, des feutres de couleur.

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

tahara2cétait-supposé-être-un-portrait-de-moi