«DOCS & ARCHIVES», KEÏICHI TAHARA, RENÉ BURRI

L’heure crépusculaire où ses prises de vues « du combat entre l’ombre et la lumière » avaient naturellement été faites, étaient également celles où le photographe avait toutes les chances de ne rencontrer âme qui vive. L’autre chose abolie, et non la moindre, était le Japon.

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

article-1burri3